les traversées du Temps

Du 3 octobre au 14 novembre 2015

2015 invitation recto - Christoff DEBUSSCHERE
-------------------- - .
Exposition personnelle de Christoff DEBUSSCHERE , Peintre de la Marine à la Galerie en Ré - Bois-Colombes - du 03 octobre au 14 novembre 2015

du mercredi au vendredi 14H00 à 19H00
samedi 10H30 12H30 15H00 19H00
dimanche 16h00 19H00

sur rdv en téléphonant au 0620045276



Les Traversées du Temps



Christoff Debusschere ou l’invitation d’un peintre intimiste à entrer dans la perception de l’infini avec une gravité dont la lumière est la mesure…

Avec une nouvelle moisson d’une soixantaine de toiles que l’appel du grand large traverse, Christoff Debusschere, peintre de la Marine, traduit la réalité sensible du monde extérieur. Ses grandes toiles nous parlent de voyages au long cours sur un « fameux trois-mâts » - le Belem - de pêches lointaines et de vieux gréements que la lumière accroche à la mâture pour ruisseler d’éclats vivants. La touche sincère et vibrante de Christoff Debusschere s’inscrit dans des cadrages volontairement serrés laissant la course libre à l’imaginaire. Au cours du déplacement de son chevalet, de l’atelier au bord des rivières, des cimetières marins, des quais et des ports, l’artiste a éclairci sa palette et accordé à la profondeur de ses marrons et bleus une sobriété lumineuse proche de celle de Marquet.

De petites marines minimalistes amplifient l’écho des grands espaces. Aux tonalités subtiles et tendres, sous-tendues par la lumière, répond la brosse légère et rapide du peintre dont la sensibilité fait merveille pour rendre la mobilité de l’atmosphère, les couleurs changeantes de l’eau et du ciel. D’un ton, l’artiste capte l’émotion et transcrit une histoire sensorielle.

Christoff Debusschere s’est longtemps fait l’alchimiste des sens par la magie des harmoniques flamandes et du clair-obscur, acceptant l’emprise de l’objet pour plonger davantage dans l’acuité de la vision. De la poursuite de ces traversées en solitaire le peintre a tiré de grands paysages intérieurs qui résonnent à l’exposition comme une ode proustienne.


Anne Brandebourg
critique d’art

Christoff DEBUSSCHERE - 2015 invitation recto
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/8 Au petit salon 120x40
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/32 Les landes 30x60
Christoff DEBUSSCHERE - 2015 /59 Les roses de St Hilaire 80X120
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/57 La porte du jardin 60 F 130x97
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/86 Sous-Marin au chantier 140X210
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/51 Le bouquet de Christina 150x50
Christoff DEBUSSCHERE - 15 /79 Les jouets de mon père 100M 162x97
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/11 Les huitres de Cancale 30 F 93X73
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/63 Rue Jacob 100M 162x97
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/18 Homage à Boldini 120x80
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/56 Noémie 90x30
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/69 La Ferrari 180x60
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/19 Les fruits 120X60
Christoff DEBUSSCHERE - 2015/85 L'entrée à St Hilaire 150x50
Christoff DEBUSSCHERE -  A Chartres- la Cathédrale 150x50
Christoff DEBUSSCHERE - La petite cuisine